France : Retraites complémentaires: le déficit a replongé en 2018

Les régimes de retraites complémentaires des cadres, Agirc, et des salariés du privé, Arrco, ont triplé leur déficit en 2018.

1,8 milliard d'euros: c'est le déficit des régimes de retraites complémentaires Agirc et Arrco en 2018 selon des résultats provisoires publiés vendredi. Les pertes cumulées de ces régimes de retraites complémentaires s'étaient établies à 569 millions d'euros en 2017 et 2,13 milliards en 2016.
    
La rechute constatée l'an dernier est en partie liée à des « opérations à caractère exceptionnel (qui) ont donné lieu à des ajustements et des régularisations, en vue notamment de la fusion des régimes», expliquent dans un communiqué les deux caisses gérées par le patronat et les syndicats. Les importantes réserves financières, qui s'établissaient à 59,6 milliards en fin d'année, ont notamment généré moins d'intérêts qu'en 2017.
    
Point positif: le solde des cotisations perçues et des pensions versées s'est amélioré. Il est passé d'un déficit de 2,9 à 1,9 milliard d'euros grâce à « une bonne conjoncture économique et (à) la qualité du pilotage des partenaires sociaux » soulignent les caisses dans le communiqué.

Les ressources, constituées pour l’essentiel des cotisations des entreprises et des salariés, ont atteint plus de 79,7 milliards d’euros en 2018, contre un peu plus de 77 milliards en 2017. « Cette augmentation est la conséquence principalement d’une bonne conjoncture économique, caractérisée par une progression de la masse salariale globale de l’Agirc-Arrco » soulignent les caisses.

Les charges, composées pour l’essentiel des allocations versées aux retraités, se sont élevées dans le même temps à 81,6 milliards d’euros, soit 1,9% de plus qu'en 2017.

Ces résultats « justifient la poursuite des efforts entrepris » depuis l'accord signé en 2015 pour augmenter les recettes et freiner la progression des dépenses indiquent l'Agirc et Arcco.

Une nouvelle négociation s'est ouverte fin janvier pour déterminer un « coefficient de soutenabilité » afin que les retraites augmentent moins vite que les salaires. Objectif: que l'Agirc-Arrco garde en caisse au moins 6 mois d'avance à un horizon de 15 ans.

 Source :  Sandrine Serais, bfmbusiness.bfmtv.com

Tag(s) : #France

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :