France : Réforme des retraites : il n’y a pas de plan B selon le haut-commissariat

D’après le Canard enchaîné, une réforme des retraites se préparerait dans le dos de Jean-Paul Delevoye, le haut-commissaire en charge de cette question. Une information démentie par l’entourage du haut-commissaire.

Encore un nouveau pavé dans la mare du haut-commissaire à la réforme des retraites. Après les annonces en chaîne de plusieurs ministres suggérant de relever l’âge légal de départ à la retraite, Jean-Paul Delevoye doit maintenant faire face à l’information selon laquelle un projet de loi se préparait sans qu’il soit au courant. Alors que depuis 18 mois il mène une concertation avec les syndicats pour mettre en place un régime universel de retraite par points, dans un article publié ce mercredi 24 avril, le Canard enchaîné affirme que “la direction de la Sécurité sociale a concocté dans son coin un projet de loi portant création d’un système universel de retraite soit 15 chapitres et 73 articles clés en main” et que “ce projet de ces fonctionnaires diffère sensiblement de celui que porte le haut-commissaire”.

Dans l’entourage du haut-commissaire, on rappelle que, pour un chantier de la taille de la création d’un système universel de retraite, il est habituel que le travail sur le projet de loi débute très tôt. Il s’agit notamment d’identifier en amont les rubriques et les thématiques qu’il faudra soumettre à la concertation. Il n’y aurait donc pas de réforme des retraites bis cachée qui serait pilotée par la direction de la Sécurité sociale. L’entourage du haut-commissaire tient à préciser qu’il s’agit simplement d’un “squelette” du projet de loi, soit un document d’organisation du texte qui n’est pas encore finalisé car les orientations qui figureront dans le projet sont encore soumises à la concertation que mène actuellement Jean-Paul Delevoye avec les partenaires sociaux.

Quelles que soient les embûches qu’il peut rencontrer, le haut-commissaire maintient le cap qu’il s’est fixé dès le départ. Après une dernière concertation avec les syndicats sur le sujet du cumul emploi retraite début mai, il doit remettre ses préconisations début juin pour une loi qui pourrait arriver à l’Assemblée nationale en juillet. Ce planning législatif pourrait cependant être perturbé en cas “d’urgences législatives”, liées à la sortie du Grand débat.

Source : Adeline Lorence, capital.fr

Tag(s) : #France

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :