France : Retraite : qui pourrait bénéficier de la pension minimum à 1.000 euros ?

Les retraités qui ont travaillé toute leur vie devraient être assurés de toucher un pension au moins égale à 1.000 euros, d’après les annonces d’Emmanuel Macron. Seuls ceux partant à la retraite à partir de 2020 profiteront de cette mesure.

Une bonne nouvelle pour les finances des futurs retraités les plus modestes. Lors de sa conférence de presse du jeudi 25 avril, Emmanuel Macron a annoncé que les actifs ayant eu une carrière complète seront assurés d’avoir une pension minimum de 1.000 euros. Cette mesure devrait entrer en vigueur l’année prochaine et concerner uniquement les nouveaux retraités. “Elle devrait surtout bénéficier à ceux ayant cotisé de longues périodes avec de faibles revenus et les exploitants agricoles qui, malgré une carrière complète, sont souvent bien en-dessous de ces 1.000 euros”, liste Victor Alves, référent métier au sein du cabinet spécialisé Sapiendo retraite.

Reste à savoir maintenant quel sera le mécanisme appliqué pour atteindre ce seuil de 1.000 euros. Pour imaginer à quoi il ressemblera, il faut prendre en compte la situation actuelle. Aujourd’hui, un minimum contributif (Mico) est versé pour les retraités qui ont une très faible pension. Il concerne uniquement la retraite de base et est accessible à ceux ayant atteint au moins la durée d’assurance nécessaire pour bénéficier d’une retraite à taux plein. Autre critère à respecter : le montant de l’ensemble des pensions ne doit pas dépasser 1.177,44 euros par mois. “C’est le premier chiffre à regarder pour savoir si vous pouvez bénéficier de ce dispositif”, conseille Victor Alves. Les professions libérales et les fonctionnaires n’y ont pas accès. Ces derniers bénéficiant eux-mêmes de leur propre dispositif. ‘“Actuellement 16% des retraités perçoivent ce minimum contributif”, assure Philippe Crevel, directeur du Cercle de l’épargne.

Le montant mensuel de ce Mico est de 636,56 euros et il peut atteindre 695,59 euros si vous avez cotisé plus de 120 trimestres. A ce montant il faut ajouter celui de la retraite complémentaire pour lequel le dispositif de minimum contributif n’existe pas. Prenons l’exemple d’un retraité qui a une pension de base de 600 euros et une complémentaire de 200 euros. Il touche un minimum contributif de 95 euros (soit la différence entre le minimum contributif majoré et sa retraite de base). Dans ces conditions, le montant de sa pension totale s’élève alors à 895 euros. Pour atteindre les 1.000 euros annoncés par le Président de la République, dans l’exemple cité, il faudrait son minimum contributif soit porté à 200 euros. “Attention, ce n’est pas le minimum contributif qui va atteindre 1.000 euros mais l’ensemble des pensions, complémentaires incluses”, prévient Claude Wagner, expert retraite à la CFDT. “L’exécutif ne peut agir que sur la partie retraite de base, pour la complémentaire, comme l’Agirc-Arrco, ce sont les syndicats qui ont la main”, complète Philippe Crevel.

Il faut aussi savoir ce que l’on entend par travailler toute sa carrière. “Est-ce que des parents qui se sont arrêtés trois ou quatre ans pour élever leurs enfants pourront en bénéficier ? même chose pour ceux qui ont été à temps partiel”, s’interroge Victor Alves de Sapiendo retraite. A cette liste peuvent s’ajouter les actifs qui ont connu une longue période de chômage ou qui ont été longtemps en arrêt maladie. Interrogé sur la question par Capital, le ministère de la Santé n’a pour le moment pas répondu à cette demande de précision.

Enfin, attention de ne pas confondre le minimum de pension à 1.000 avec le minimum vieillesse, aujourd’hui appelé Aspa. Cette allocation de solidarité aux personnes âgées, dont le montant maximum est de 868,20 euros par mois, est versée aux personnes de plus de 65 ans qui ont de faibles revenus. Son montant atteindra 903 euros en 2020. Contrairement au minimum contributif, il n’est pas obligatoire d’avoir eu une carrière complète pour toucher cette somme.

Source : Adeline Lorence, capital.fr

Tag(s) : #France

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :