En 2050, le monde comptera deux milliards de personnes âgées de plus de 60 ans

Les dirigeants du G20, qui se tient à Fukuoka au Japon, s’inquiètent de l’impact du vieillissement des sociétés sur les économies

Des dépenses de santé qui explosent, une main-d’œuvre qui se réduit comme peau de chagrin: pour la première fois, les grands argentiers du G20 ont planché dimanche sur le vieillissement de la population, défi majeur pour les économies développées et en devenir pour les autres.
Inquiétude pour la 3e économie mondiale

Le Japon, qui préside la réunion de Fukuoka (sud-ouest), n’a pas choisi par hasard ce thème. Il deviendra bientôt le premier pays dit «ultra-âgé» de la planète, ce qui signifie que 28% d’habitants auront 65 ans et plus. Ils seront près de 40% en 2050. Confrontée à ce problème qui freine sa croissance, la troisième économie mondiale avait à cœur de partager son expérience. Son conseil, adressé en particulier aux marchés moins avancés: agissez avant qu’il ne soit trop tard.

«Ce que nous disons, c’est la chose suivante: si le vieillissement démographique commence à produire un impact avant que vous deveniez riches, vous ne pourrez plus prendre des mesures efficaces», a prévenu le ministre nippon des Finances, Taro Aso.

Si la tendance touche «l’humanité entière, le G20 vieillit particulièrement vite», souligne le secrétaire général Angel Gurria, interviewé par l’AFP en marge de la réunion. «C’est une tendance qui va se poursuivre, j’en ai bien peur. Ce n’est pas quelque chose qu’on peut soudainement arrêter.»

Source : letemps.ch

Tag(s) : #Monde

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :