France : Les nouvelles offres d'épargne retraite débarquent bientôt en France

L'exécutif est en train de finaliser les textes de loi qui réformeront l'épargne retraite. De nouveaux produits seront proposés dès le mois d'octobre 2019.

Investir pour préparer sa retraite, l'esprit tranquille. De nombreux Français y pensent et le gouvernement en est conscient. Aussi est-il en train de finaliser de nouveaux textes de loi qui détailleront la réforme de l'épargne retraite, rapportent Les Echos. Cette réforme est intégrée à la loi Pacte qui a été adoptée en avril dernier. Son objectif : pousser les Français à réaliser des économies sur le long terme. Mercredi, une ordonnance qui établit notamment les paramètres de la réforme devra être soumise à des experts du secteur financier.

Le gouvernement souhaite que le chantier soit totalement bouclé d'ici la fin du mois de juillet, dernier délai. Selon les précisions du quotidien économique, les produits d'épargne actuellement en place pourront être proposés aux clients jusqu'à l'automne 2020. L'arrivée des nouveaux produits, prévus par la réforme, est programmée de son côté pour octobre 2019. Des produits qui doivent aider à développer l'épargne retraite, assez faible en France. Celle-ci représente quelque 200 milliards d'euros d'encours, alors que l'assurance vie représente environ 1.700 milliards d'euros.
Rendre l'épargne retraite plus attractive

L'épargne retraite est considérée comme quelque peu trop contraignante : chaque produit proposé par les banques, assureurs ou gérants d'actifs comprennent leurs propres règles et leur propre taux d'imposition, et surtout il est compliqué de transférer ou débloquer les avoirs réalisés. Le ministère de l'Économie et des Finances a donc souhaité faciliter cette épargne retraite, afin de favoriser notamment l'investissement des Français dans l'économie du pays.

Au final, deux catégories de produits seront proposées aux épargnants, précisent Les Echos : les produits d'épargne retraite d'entreprise et les produits d'épargne retraites individuels. Selon l'entourage de Bruno Le Maire, "la nouveauté, c'est moins les types de produits, qui sont très proches de ce qui existe aujourd'hui, que la faculté de ces produits à être transférés".
Ne plus favoriser exclusivement la rente

Et d'insister sur le fait que "ces nouveaux produits seront à plusieurs égards plus avantageux que les anciens". L'épargnant pourra ainsi débloquer son épargne avant même sa retraite, dans le cas notamment de l'achat d'une résidence principale. Il lui sera également possible de sortir en capital, soit de récupérer son investissement, une fois à la retraite. Une belle nouveauté alors que l'investissement en épargne retraite est aujourd'hui principalement dominée par la rente, rappelle le quotidien économique.

Enfin, l'argent que les Français décideront d'épargner en vue de leurs vieux jours sera déductible de l'impôt sur le revenu à l'entrée. Les prélèvements sociaux, eux, seront maintenus, du début à la fin, avec un léger aménagement : outre les versements liés à l'intéressement, la participation et les versements obligatoires des employeurs, qui correspondent aux trois sections de l'épargne retraite, il sera possible aux épargnant de procéder à des versements volontaires qui bénéficieront d'une CSG allégée en cas de sortie du capital.

Source : Ambre Deharo, capital.fr

Tag(s) : #France

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :