Tahiti : Le COSR a émis ses recommandations sur les retraites

Le COSR a rendu dans l’urgence son avis sur la réforme des retraites mardi 4 juin au soir. L’avis est « dans l’ensemble favorable mais avec des recommandations ». En particulier, le COSR veut réduire les abattements pour les départs anticipés.

Cela s’appelle travailler dans l’urgence. Quatre jours après avoir changé de président, le Conseil d’orientation et de suivi des retraites a bouclé mardi soir son avis sur la réforme des retraites à moins d’un mois de son entrée en vigueur. Alors que le délai fixé par le gouvernement expirait le soir même (4 juin), les membres du COSR se sont réunis toute l’après-midi de mardi à Paofai dans les locaux de l’Agence de régulation de l’action sanitaire et sociale (Arass) pour rendre une copie dans les temps.

L’avis discuté et voté mardi par les membres du COSR doit être rédigé dans la journée de mercredi par le secrétariat de l’Arass à Paofai, puis transmis au ministère de la Santé.

Les membres du COSR contactés mercredi matin ne veulent pas dévoiler le contenu de l’avis qu’ils ont préparé au sujet des 39 articles qui leurs étaient soumis et qui concernent, entre autres sujets, le minimum vieillesse, l’allocation vieillesse de solidarité, les abattements pour les pensions à taux réduit, les pensions de réversion pour les veufs, les pensions d’orphelins… Le président de l’institution, Dimitri Pitoeff (A tia i mua), ne souhaite pas communiquer avant le conseil d’administration de la CPS qui a lieu vendredi.

Seules confirmations obtenues par Radio 1 mercredi, l’avis du COSR est « dans l’ensemble favorable mais avec des recommandations », selon un conseiller.

Et par ailleurs, les taux d’abattements des pensions pour les salariés qui partiront à la retraite après le 1er juillet sans avoir l’âge de 60 ans et les 35 annuités de cotisations semblent avoir particulièrement occupé les débats du COSR mardi après-midi . Comme Dimitri Pitoeff l’expliquait lundi dans Tahiti Infos, les membres du COSR suggèrent d’alléger les pénalités en appliquant un taux d’abattement réduit, mais pas nul, jusqu’au 31 décembre 2019, selon un autre conseiller joint mercredi matin.

Le COSR, installé le 16 mai, a changé de président le 31 mai. Il n’a eu ensuite que quatre jours pour travailler sur cet avis, qui ne sera de toute façon que consultatif. Le conseil des ministres doit publier avant le 1er juillet ses arrêtés d’application de la réforme des retraites promulguée le 1er février 2019.

Source : Benoït Buquet, radio1.pf

Tag(s) : #Tahiti

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :