France : Retraites: "Si cela ne s'applique qu'aux nouveaux entrants, il n'y a pas de réforme" selon Delevoye

Le haut-commissaire aux retraites a réaffirmé, sur l'antenne de BFMTV, que la future réforme basée sur un système universel à points n'avait pas vocation à ne s'appliquer qu'aux nouveaux entrants sur le marché du travail.

"Dans mon rapport de juillet 2019, j'écrivais déjà, tout est sur la table, y compris doit-on réfléchir à ce que la réforme démarre en 1963, ou postérieurement, ou pour les nouveaux entrants?" explique Jean-Paul Delevoye, invité de BFMTV, ce vendredi en début de soirée.

"Quand vous discutez avec les syndicats, et que vous avec une question à traiter, vous la traitez dans sa globalité et dans ses différentes options. Je viens de terminer une réunion avec un représentant syndical à qui à chaque fois on a posé la question : est-ce vous seriez favorable à l'option nouveaux entrants? Sa réponse a été claire : si c'est cette solution là, il n'y a plus de réforme" a ajouté le haut-commissaire aux retraites.

"Si ce sont les nouveaux entrants, il n'y a pas de reforme. Le calendrier est clair. il a été répété par le Premier ministre au Conseil économique social et environnemental. La loi sera votée pour la fin de la session parlementaire du premier semestre. Ensuite, nous sommes en train de discuter avec les partenaires sociaux: j'ai 350 réunions avec l'ensemble des catégories professionnelles" a-t-il ajouté.

"Dès que la loi est votée en 2020, il n'y a plus de régimes spéciaux mais cela ne veut pas dire régime unique. Cela veut dire qu'il peut y avoir des spécificités pour les commerçants et artisans et pour les professions de l'État comme les policiers, les militaires et les gendarmes" a réaffirmé Jean-Paul Delevoye.

Source : bfmtv.com

Tag(s) : #France

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :