France : Surprise, les retraités sont moins bien lotis qu'à l'étranger

Dans un classement sur l’efficacité des systèmes de retraite, publié ce mardi 22 octobre, la France arrive en 18e position sur 37 pays. Elle a perdu une place en une année.

La France a-elle vraiment l’un des meilleurs systèmes de retraite au monde ? À en croire la 11e édition du rapport annuel de Mercer sur les systèmes de retraite à travers la planète, c’est loin d’être le cas. Sur les 37 pays étudiés par ce spécialiste en retraite et investissements, l’Hexagone occupe la 18e position et perd même une place par rapport à l’année dernière. La France arrive notamment derrière le Chili, la Malaisie et juste devant le Pérou. Le podium est occupé par l’Europe du nord. La première place revient aux Pays-Bas et la deuxième au Danemark. La Finlande vient compléter le podium.

Pour arriver à un tel classement, Mercer utilise 40 indicateurs qu’il regroupe en trois critères distincts : la performance (la différence entre le dernier revenu d’activité et la pension versée), la viabilité (combien de temps l’État est assuré de pouvoir verser des pensions) et l’intégrité, c’est-à-dire la lisibilité du système. Le cabinet regarde par exemple si la différence entre les revenus et les pensions a tendance à s’accroître ou encore à quelle hauteur l’État investit pour les dépenses de retraite.

Si d’un pays à l’autre les écarts peuvent être importants, Mercer relève qu’ “au niveau global, les systèmes sont confrontés à une espérance de vie sans précédent et à une pression grandissante sur les ressources publiques permettant d’assurer la santé et le bien-être des citoyens plus âgés”. Une situation qui peut mettre en péril les systèmes de retraite et qui doit inciter les décideurs politiques à mettre en place les mesures adaptées pour assurer la pérennité du système. Ce rapport met en effet en évidence “la vulnérabilité de nombreux systèmes notamment sud-américains et asiatiques”. Mercer rappelle que ce problème ne se limite pas aux pays en développement. Des pays européens comme l’Italie et l’Autriche sont également confrontés à cette question. Pour assurer cette viabilité, Mercer fait trois préconisations : se constituer un niveau d’épargne accru pour préparer l’avenir, relever graduellement l’âge de départ à la retraite et persuader les personnes de travailler un peu plus longtemps.

Un débat qui fait particulièrement écho en France, à l’heure où se négocie une réforme des retraites qui doit chambouler le fonctionnement des 42 régimes existants. Si le système hexagonal est jugé performant (2e place du classement), la France arrive seulement en 28e place en ce qui concerne la viabilité du régime. “Actuellement, les discussions sur la future réforme des retraites laissent penser que le gouvernement souhaite s’attaquer à la viabilité financière à long terme du système par répartition, par une baisse des pensions et la hausse de l’âge de retraite à taux plein”, relève Christel Bonnet, consultante retraite Senior chez Mercer France. Pour cette experte, si cette réforme était adoptée, les Français devraient changer de comportement et devront préparer activement leur retraite en amont. De quoi peut-être faire remonter la France dans le classement dans quelques années.

Voir le classement ici

Source : Adeline Lorence, capital.fr

Tag(s) : #France

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :