France : Réforme des retraites : la clause du "grand-père" "absolument anormale" selon la CPME

 François Asselin, président de la Confédération des petites et moyennes entreprises françaises (CPME) refuse que la réforme des retraites ne s'appliquent qu'aux entrants sur le marché du travail.

Pour que la réforme des retraites soit mieux acceptée, notamment des professionnels bénéficiant de régimes spéciaux, le gouvernement étudie la possibilité que la réforme ne s'applique qu'aux nouveaux entrants sur le marché du travail. C'est la fameuse clause du "grand-père".  François Asselin, président de la Confédération des petites et moyennes entreprises françaises (CPME), estime sur RTL que "c'est absolument anormal."

"Si on applique à certains la clause du 'grand-père' et que pour les autres, dès 2025, ils doivent s'engager dans un nouveau régime de retraite, c'est profondément injuste pour ceux qui ont su gérer en bons pères de famille leur caisse de retraite et ceux qui sont dans un régime déséquilibré", explique François Asselin.

"Dans un pays où la moyenne des revenus des retraités est plus élevée que la moyenne des revenus des actifs, c'est une exception en Europe, est-ce que vous croyez que les actifs de demain vont accepter de se faire ponctionner pour garder les privilèges de ceux qui seront en retraite demain ?, a ajouté le président de la CPME. Je pense qu'il faut être responsable. Nous avons des soucis de riches : quand on regarde à l'échelle de la planète, on a beaucoup de chance."

Source : Yves Calvi, rtl.fr

Tag(s) : #France

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :