France : Le Fonds de réserve des retraites, une cagnotte très convoitée de 32,70 milliards d'euros

Le Fonds de réserve des retraites, créé il y a 21 ans, sert à rembourser chaque année la dette liée aux pensions de retraite en France. À l'heure de la réforme des retraites, ce mini-fonds public, dont on parle rarement, suscite bien des convoitises.

Le Fonds de réserve des retraites (ou FFR) est une jolie cagnotte qui contient plusieurs dizaines de milliards d'euros, et ce fonds de pension public est à nouveau au centre des convoitises. Certains aimeraient bien piocher dedans pour remettre à l'équilibre l'actuel système de retraites.     
Un peu d'histoire

Ce Fonds de réserve des retraites (ou FFR) existe depuis 21 ans. C'est l'ancien Premier ministre socialiste, Lionel Jospin, qui le crée en 1999 pour garantir le système par répartition. L'idée, au départ, c'est d'anticiper le choc du papy-boom prévu à partir de 2020, avec les départs en retraite massifs des générations nées à la fin des années 50.

Pour garantir le système par répartition, il est donc prévu d'abonder ce fonds public tous les ans et de faire fructifier l'argent sur les marchés. Objectif affiché : atteindre 1 000 milliards de francs, soit 150 milliards d'euros en 2020. Avec interdiction de toucher à cette manne, d'ici là.  
Une tirelire à l'origine bien remplie

En 1999, on prévoit d'y verser les excédents de la caisse nationale d'assurance vieillesse (CNAV) et du Fonds de solidarité vieillesse (FSV). Plus 1% prélevé tous les ans sur les revenus du patrimoine. Il est aussi question de recettes exceptionnelles, liées à la privatisation d'entreprises publiques. Le Fonds de réserve bénéficie d'une partie des recettes de la vente du Crédit Lyonnais et des Autoroutes du sud de la France. Et puis un gros chèque est fait lors de l'attribution de licences de téléphonie mobile. Mais ça c'est au tout début, et ça ne dure pas très longtemps.  
Les règles du jeu changent et les sources se tarissent

En 2010, le gouvernement de François Fillon réforme les retraites et recule l'âge légal de départ à la retraite, de 60 à 62 ans. À l'époque, on pense que c'est suffisant pour rétablir durablement l'équilibre du système. L'existence du fonds est remise en cause. On décide de ne plus l'alimenter. On lui impose de verser 2 milliards d'euros, tous les ans, jusqu'en 2024, pour aider à rembourser la dette de la Sécurité sociale. L'objectif initial est donc abandonné. Aujourd'hui, il reste 32,70 milliards d'euros, grâce à l'argent lié aux placements financiers.  
Quel avenir pour le Fonds de réserve des retraites dans le cadre de la réforme ?

C'est la question. Certains souhaitent utiliser une partie de la cagnotte pour remettre le système de retraite actuel à l'équilibre, d'ici 2027. D'autres estiment qu'il ne faut pas toucher à ce trésor de guerre, et le garder précieusement pour plus tard. La question sera tranchée d'ici fin avril 2020 entre les syndicats, le patronat et le gouvernement. 

Source : Sarah Lemoine, francetvinfo.fr

Tag(s) : #France

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :