France : Retraites. Six nouveaux retraités sur dix ont vu leur niveau de vie diminuer

Selon une étude publiée par l’Insee, ce mercredi 12 février, les personnes ayant liquidé leur retraite en 2013 ont un niveau de vie plus bas, trois ans après leur départ en retraite que celui qu’elles avaient trois ans avant. Ce n’est pas une révélation mais l’étude met en avant des disparités entre les retraités.

Quand on part à la retraite, généralement les revenus diminuent. Les actifs s’y préparent au gré de leur carrière. L’étude de l’Insee qui s’appuie sur des chiffres allant de 2010 à 2016 objective cette réalité et révèle que six nouveaux retraités sur dix voient leur niveau de vie diminuer trois ans après leur départ en retraite qu’avant la quille.

L’étude de l’Insee publiée ce jeudi 12 février porte sur un échantillon démographique représentant environ 4 % de la population. Elle prend en compte les évolutions des niveaux de vie entre 2010 et 2016 des personnes parties à la retraite en 2013.

En France, 758 000 personnes sont parties à la retraite en 2013. D’après l’Insee, "l’année de leur départ, les nouveaux retraités avaient en moyenne un niveau de vie annuel de 29 300 € (27 800 € pour les femmes, 31 200 € pour les hommes). Entre 2010, trois ans avant leur départ à la retraite, et 2016, trois ans après leur départ, leur niveau de vie moyen a baissé de 7,9 %. La baisse est plus forte pour les hommes (9,1 %) que pour les femmes (6,9 %)."

Des situations diverses

Dans la majorité des cas, le passage à la retraite se traduit par une baisse de niveau de vie. Néanmoins de fortes disparités existent selon les catégories des ménages. Ainsi, "le niveau de vie moyen des personnes appartenant aux 10 % les plus modestes en 2010 augmente de 69 % entre 2010 et 2016, tandis que celui des 10 % les plus aisées baisse de 27 % »."

Les baisses plus fortes pour les hommes

La pension moyenne déclarée à l’administration fiscale en 2013 est de 1 470 € par mois. Si elle est de 1120 € pour les femmes et de 1910 € pour les hommes, au moment de la retraite la baisse du niveau de vie est plus forte pour les hommes que pour les femmes. L’explication est simple, "les hommes perçoivent en moyenne des revenus du travail supérieurs à ceux des femmes en fin de carrière". Et si le décrochage de niveau de vie est moins important pour les femmes, c’est aussi parce que "les hommes sont plus souvent présents sur le marché du travail que les femmes dans les années qui précèdent le départ en retraite".

Cumul emploi-retraite

À mesure que l’on s’éloigne de l’année de départ en retraite, le nombre de retraités cumulant emploi et retraite diminue. D’après l’Insee, "un an après leur départ, ils seraient 30 % à percevoir des revenus du travail, mais ils sont seulement 15 % trois ans après »." Autre point mis en avant par l’étude, "cumuler un emploi (quelles que soient les ressources qu’il procure) et une retraite est plus fréquent parmi les plus diplômés. Trois ans après leur départ, 22 % des retraités diplômés de l’enseignement supérieur cumulent un revenu du travail et une pension de retraite contre 11 % des retraités qui n’ont pas de diplôme.

Les retraités moins touchés par la pauvreté

Selon l’Insee « les nouveaux retraités sont moins touchés par la pauvreté que l’ensemble de la population. "Ce sont souvent les mêmes personnes qui sont pauvres avant et après le départ à la retraite : parmi les personnes pauvres en 2010 parties à la retraite en 2013, 63 % sont toujours pauvres trois ans après leur départ. Peu de personnes basculent dans la pauvreté après la retraite : 3 % des nouveaux retraités de 2013 dont le niveau de vie était supérieur au seuil de pauvreté en 2010 sont pauvres en 2016. En moyenne, les personnes qui ont liquidé leur retraite en 2013 ont un niveau de vie plus bas en 2016 qu’en 2010. Pour autant, le niveau de vie des retraités reste en moyenne supérieur à celui de l’ensemble des actifs", conclut l’étude.

Source : ouest-france.fr

Tag(s) : #France

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :