France : Nouvelle hausse des retraites progressives

Selon les chiffres du régime général, les séniors ont été 22 % de plus à prendre une retraite progressive en 2019. Surtout utilisé par les femmes, ce dispositif permet de toucher une part de sa pension en travaillant à temps partiel.

Les séniors ayant cotisé au régime général ont été 13 285 à prendre une retraite progressive en 2019. Ce n’est certes que 2 416 personnes de plus qu’en 2018, mais ce nombre est en hausse de 22 % par rapport à l’année précédente, selon les chiffres dévoilés le 16 mars par l’Assurance retraite.
Le nombre de retraites progressives a presque décuplé en cinq ans

Ce dispositif encore méconnu permet de toucher une fraction de ses pensions, tout en travaillant à temps partiel ; si, par exemple, vous travaillez à 60 %, vous touchez 40 % de vos pensions, de base comme complémentaires. Par ailleurs, il permet de continuer à engranger des droits à la retraite (trimestres, points Agirc-Arrco).

2 % des départs l’an dernier

Les conditions pour en bénéficier : avoir 60 ans minimum, avoir cumulé au moins 150 trimestres tous régimes confondus, travailler au minimum à 40 %, au maximum à 80 %. Notez que des variantes du dispositif des salariés existent au régime agricole et pour les indépendants (commerçants et artisans).
Lire aussi Même sans « certificat d’existence », les pensions des retraités de l’étranger seront versées

Le nombre d’affilés du régime général optant annuellement pour la retraite progressive a été multiplié par neuf en cinq ans, passant de 1 502 en 2014 à 13 285 l’an dernier. Alors qu’elle constituait une part infime des départs à la retraite (hors réversions) en 2014, 0,25 %, elle représente désormais 2 % des départs.
Age de départ stable

Autre évolution : les trois quarts (73 %) des retraites progressives déclenchées en 2019 l’ont été par des femmes, alors que celles-ci ne pesaient que 56 % des retraites progressives déclenchées en 2014.

Parmi les autres données dévoilées le 16 mars par l’Assurance retraite dans ses statistiques 2019, l’âge moyen du départ pour les retraités du régime général (hors « Sécurité sociale des indépendants ») : c’est 62,8 ans, contre 62,7 ans en 2018 (62,5 ans pour les hommes, 63 ans pour les femmes).

Pension moyenne versée au 31 décembre 2019 aux retraités (nouveaux comme anciens, hors réversions) ayant effectué une carrière complète au régime général : 1 064 euros par mois, majorations pour familles de trois enfants et plus comprises, contre 1 057 euros au 31 décembre 2018. Attention, il ne s’agit que de la pension de base, la complémentaire n’est pas incluse.

Enfin, « le nombre d’attributions d’allocations de solidarité aux personnes âgées [l’Aspa, l’ex-minimum vieillesse] augmente, passant de 44 442 en 2018 à 58 699 en 2019 », note l’Assurance retraite.

Source : Aurélie Blondel, lemonde.fr

 

Tag(s) : #France

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :