France : Cumul emploi-retraite, le dispositif séduit 3,4 % des retraités en 2018

En 2018, 482 000 retraités de 55 ans et plus exerçaient une activité professionnelle, ce qui représente 3,4 % de personnes en situation de cumul emploi-retraite. Ouvert à tout retraité qui en fait la demande, ce dispositif permet à un assuré de travailler, de percevoir des revenus professionnels et ses pensions de retraite. Il est soumis à des conditions d’âge et de liquidation des pensions de retraite personnelles.

Modifiées par la réforme des retraites de janvier 2014, les conditions du cumul emploi-retraite ont été adaptées au 1er janvier 2015. Depuis, pour les assurés qui relèvent du nouveau dispositif, les cotisations versées ne permettent plus de bénéficier de nouveaux droits à la retraite.

Selon l’enquête Emploi de l’Insee, relayée par la DREES, ces nouvelles dispositions pourraient expliquer que la part des personnes bénéficiant du dispositif diminue parmi les retraités de 62 à 64 ans, qui lui préfèrent la surcote.
Cumul emploi-retraite ou surcote ?

L’étude révèle que le cumul emploi-retraite concerne particulièrement les hommes (58 %) et les 65 ans et plus (58 %). Pourtant le dispositif séduit de moins en moins les populations de 60 à 64 ans alors que sa côte a augmenté de 7 points, depuis 2014, chez les retraités de 55 à 59 ans.

Pour les rédacteurs de l’étude, la baisse du recours au dispositif pour les 60-64 ans peut s’expliquer par la mise en place des nouvelles règles du cumul emploi-retraite définies par la réforme de 2014 qui inciteraient certains assurés à prolonger leur carrière dans le cadre de la surcote, jugé plus avantageuse.

Source, Laure, previssima.fr

Tag(s) : #France

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :