France : Hausse de la CSG et gel des pensions : ce que les retraités ont perdu en 2018

En 2018, les pensions de retraite nettes ont reculé de 2,6% pour atteindre en moyenne 1.382 euros. Un recul lié à la combinaison du gel des pensions et du relèvement de la CSG.

C’est loin d’être une surprise. Les retraités en 2018 ont pris de plein fouet les mesures du gouvernement d’Édouard Philippe. Et ils ont cumulé avec d’un côté la non-revalorisation de leurs pensions et, de l’autre, la hausse de la Contribution sociale généralisée (CSG). Si l’on prend l’ensemble des régimes et que l’on considère que la retraite de droit direct, sans la pension de réversion, le montant moyen versé par mois s’élève à 1.504 euros bruts. Un chiffre en baisse de 1,1% par rapport à 2017. Un recul lié notamment à la faible revalorisation des pensions en 2018. Pour rappel, cette année-là, la pension de base n’a pas été réévaluée. La revalorisation qui aurait dû avoir le lieu le 1er octobre 2018 a été repoussée au 1er janvier 2019. A cela s’ajoute le quasi gel de la retraite complémentaire des salariés du privé (Agirc-Arrco). Alors qu’elle n’a pas été revalorisée au 1er novembre 2017, elle a été revue à la hausse de 0,6% au 1er novembre 2018. Les salariés du privé ne sont pas les seuls à avoir connu la stagnation de leur pension en 2018. Les pensions des indépendants, comme celles des contractuels de la fonction publique, n’ont pas non plus été revalorisées.

A ces mesures de gel, s’est ajoutée la hausse de la CSG au 1er janvier 2018. À cette date, ceux dont le revenu fiscal de référence (RFR) était supérieur à 14.404 euros pour une part et 22.096 euros pour deux parts ont vu leur taux de CSG grimper de 6,6% à 8,3%. Résultat, la pension nette a reculé de 2,6% en 2018. Elle est de 1.382 euros en moyenne. “Le niveau de vie médian des retraités demeure toutefois légèrement supérieur à celui de l’ensemble de la population”, rappelle toutefois la Drees. Mais si l’on regarde sur une période plus large de dix ans, la tendance est à la baisse. Les pensions brutes ont reculé de 3% et les pensions nettes de 4,7%.

Source : Adeline Lorence, capîtal.fr

Tag(s) : #France

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :