France : Retraites. Dernière étape au Sénat pour la revalorisation des pensions agricoles

Les sénateurs ont donné leur feu vert mercredi 24 juin en commission à une revalorisation des retraites des agriculteurs, à 85 % du Smic, ouvrant la voie à son adoption définitive lundi dans l’hémicycle. La loi entrera en vigueur le 1er janvier 2022.

Les sénateurs ont donné leur feu vert mercredi 24 juin en commission à une revalorisation des retraites des agriculteurs, telle que votée par l’Assemblée nationale, ouvrant la voie à son adoption définitive lundi dans l’hémicycle.

La proposition de loi communiste doit permettre de revaloriser les retraites des agriculteurs de 75 à 85 % du Smic, en 2022.

Les députés l’ont adoptée à l’unanimité jeudi dernier en nouvelle lecture.

Une garantie à 1 025,00 € mensuels

La pension mensuelle brute touchée par les chefs d’exploitation atteint actuellement autour de 953 € en moyenne pour les hommes et 852 € en moyenne pour les femmes, des chiffres masquant de fortes disparités.

La proposition de loi doit assurer une garantie à 1 025 € mensuels, soit un gain de 120 €, pour une carrière complète.

Par son biais, c’est un des volets du projet gouvernemental de réforme générale des retraites, suspendu depuis la crise du coronavirus, qui fait son retour.

La proposition de loi n’avait pas abouti 2 018

Le texte avait été adopté également à l’unanimité en première lecture en février 2017 sous la précédente législature. Mais en mai 2018, via une procédure de vote bloqué, le gouvernement avait fait échouer son adoption au Sénat. Le gouvernement avait alors mis en avant la réforme des retraites par points en préparation.

Les rapporteurs du texte au Sénat Cathy Apourceau-Poly (CRCE à majorité communiste) et René-Paul Savary (LR), tout en se félicitant de l’adoption à venir de cette proposition de loi, ont cependant regretté que son application ait été repoussée par les députés de la majorité.

« Le texte prévoit le 1er janvier 2022 au plus tard pour les nouveaux retraités de l’hexagone. Pour les retraités actuels comme pour les outre-mer, la rédaction actuelle ne permet pas d’avancer cette date comme le prétend le gouvernement ! », ont-ils affirmé.

Source : ouest-france.fr

Tag(s) : #France

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :