Un peu plus de la moitié des Helvètes rejette également une baisse du taux de conversion en matière de prévoyance. Bien que 63% des Suisses disent avoir confiance dans le système des trois piliers, ils sont 60% à juger leur prévoyance insuffisante. Mais ils sont aussi 74% à rejeter une hausse de l'âge de la retraite.

Les Suisses sont en revanche 57% à exiger des taux de cotisation uniformes pour toutes les classes d'âge. Les trois quarts (74%) veulent pouvoir choisir librement leur caisse de pension et 61% demandent plus de possibilités de pouvoir utiliser l'argent du deuxième pilier avant l'âge de la retraite.

Inquiétude pour les jeunes générations

Pour la première fois, ce sondage révèle qu'une majorité des Suisses prévoit que les jeunes générations auront un niveau de vie et de retraite inférieur à celui de leurs parents.

Stéphane Rossini, nouveau directeur de l'Office fédéral des assurances sociales, déclare au quotidien Le Temps, que, pour l'individu, la marge de manoeuvre est réduite.

Ce sondage a été mené en juin par l'institut M.I.S. Trend auprès de 1272 personnes dans toute la Suisse.

Source : rts.ch