Audrey Meriochaud et Ambre Deharo, Capital

Audrey Meriochaud et Ambre Deharo, Capital

Le chiffre du jour : 5 milliards. C’est le montant de la facture des erreurs détectées en matière de prestations sociales, d’après un rapport de la Cour des comptes, publié ce mercredi. Sur le podium des prestations avec le plus grand nombre d’anomalies, on trouve le revenu de solidarité active (RSA), la prime d’activité et les aides au logement. Les erreurs peuvent venir des bénéficiaires eux-mêmes : ils déclarent mal leurs ressources ou en oublient involontairement. Les caisses ne sont pas infaillibles non plus. Pour réduire les pertes engendrées par ces erreurs, la Cour des comptes préconise de favoriser la dématérialisation des documents et les échanges d’informations entre services.

Le coup de gueule du jour pourrait être poussé par les ex-salariés du secteur privé. Ces retraités perçoivent une retraite complémentaire de l’Agirc-Arrco, revalorisée chaque année, le 1er novembre. Or, en raison de la situation économique fragile et de la faible inflation, les partenaires sociaux qui gèrent ce régime ont décidé de geler cette pension. Elle n’augmentera donc pas le 1er novembre prochain. Cette décision doit encore être validée par le Conseil d’administration de l’Agirc-Arrco, qui se réunit aujourd’hui.

’info pratique Capital. Bonne nouvelle pour les divorcés. Ils vont pouvoir bénéficier d’une réduction d’impôt sur le revenu pour le versement d’une prestation compensatoire délivrée sous la forme mixte d’un capital et d’une rente. Ce dispositif vient corriger une anomalie pointée par le Conseil constitutionnel. Puisque jusqu’à présent, les contribuables qui choisissaient cette combinaison étaient exclus de l’avantage fiscal. Au contraire de ceux qui choisissaient de verser une prestation compensatoire sous la forme exclusive d’un capital ou d’une rente. Selon les Sages, cette différence était contraire à la Constitution. Cet abattement sera de 25% des sommes versées en capital dans la limite de 30.500 euros sur une période de 12 mois. Retrouvez plus de détails sur Capital.fr.

On termine par une mauvaise nouvelle en provenance de Marseille. Au CHU La Conception, un foyer de contaminations au Covid-19 a été détecté à l’unité d’onco-hématologie. Deux patients ont été premièrement testés positifs fin septembre. Ils avaient pourtant été testés négatifs juste avant leur hospitalisation. Après leur dépistage, l’ensemble des malades de l’unité a été testé. Au total, sur les 34 patients du service, 14 ont été contaminés. Deux sont en réanimation et les 12 autres sont désormais hospitalisés en unités Covid. Huit soignants ont également été testés positifs et ont été placés à l’isolement chez eux. La totalité du service a dû être évacué pour que les locaux soient proprement désinfectés. Les patients négatifs ont été transférés vers d’autres établissements hospitaliers.

Source :  Audrey Meriochaud et Ambre Deharo, capital.fr

Tag(s) : #France

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :