Mieux Vivre Votre Argent

Mieux Vivre Votre Argent

Selon une étude IFOP pour Landoy, 63% des retraités affirment qu’ils auraient pu laisser leur place sur le marché de l’emploi aux plus jeunes en partant plus tôt en retraite.

 

Une vaste étude a été menée sur les Français âgés de 45 ans et plus, par IFOP, pour le club Landoy, groupe de réflexion dédié à la révolution démographique. Plus de 4 000 personnes ont répondu à un questionnaire en juillet dernier sur l’impact de la Covid-19, leur vie professionnelle, le passage à la retraite, leur utilité sociale et le degré d’engagement des seniors et enfin sur leurs opinions et leurs attitudes. Deux tiers des retraités interrogés, soit 63%, « indiquent qu’ils auraient été prêts à partir plus tôt en retraite pour permettre aux jeunes d’accéder au marché de l’emploi, notamment parmi les personnes ayant exercé des métiers pénibles », précise la synthèse de l’étude. Parmi ces 63%, 21% l’ont fait et 42% l’auraient fait si on leur avait proposé. Ce sont les ouvriers qui figurent en tête (82%) de la propension à arrêter plus tôt son activité, les artisans et commerçants étant les moins représentés avec 47%.

De plus, deux tiers des actifs déclarent aussi « qu’ils seraient prêts à partir plus tôt à la retraite pour permettre aux jeunes d’accéder au marché de l’emploi » : 29% encore plus depuis la crise sanitaire et 35% pas davantage (soit 64% en tout). Parmi ceux qui sont favorables, là encore, la majorité sont des ouvriers avec 69% et la minorité sont artisans-commerçants soit 47%. Par ailleurs, 69% d’entre eux sont en couple. Concernant les retraités toujours, un tiers dit être prêt à payer plus d’impôts ou de CSG pour assurer la solidarité nationale, soit 33% ; 67% sont donc contre cette possibilité. Les plus aisés et les plus diplômés sont les plus enclins à payer plus. Enfin, à propos de l’âge de départ à la retraite, les actifs sont plus hostiles au fait qu’il soit reculé, par rapport aux retraités interrogés dans cette étude IFOP/Landoy. En effet, sur 46% de personnes favorables, 59% sont des retraités contre 33% d’actifs en emploi et 25% de demandeurs d’emploi. Les 75 ans et plus y sont plus favorables que les 45-54 ans.

 

La majorité des retraités ont bien vécu leur départ

Les retraités interrogés sont aussi mitigés sur leur préparation à leur vie d’après. Ainsi, ils sont 54% à répondre qu’ils n’avaient pas réfléchi à un projet avant de partir à la retraite, contre 46% qui répondent le contraire (dont 59% de cadres et 27% d’ouvriers). De plus, ils sont une écrasante majorité (91%) à déclarer qu’ils ont bien vécu leur passage à la retraite, notamment les personnes en bonne santé. Concernant leur niveau de vie, les seniors interrogés apparaissent plus sereins. « Le sentiment de s’en sortir avec ses revenus augmente avec l’âge », écrivent les auteurs de l’étude. 75% affirment s’en sortir, 25% disent que leur situation est difficile.

Source : mieux vivre-votreargent.fr

Tag(s) : #France

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :