Murielle Hamm, Notre Temps

Murielle Hamm, Notre Temps

Si vous avez droit à votre retraite de base à taux plein, votre retraite complémentaire sera en principe réduite de 10% pendant 3 ans. Toutefois, il existe de multiples exceptions.

 

Votre future pension complémentaire sera-t-elle réduite de 10%?  En préparant votre retraite vous avez entendu parler de ce risque, de quoi s'agit-il? Minoration (ou malus temporaire), une réduction de 10 % de votre pension Agirc-Arrco vous est appliquée pendant 3 ans, y compris en cas de départ anticipé pour carrière longue.  Pas de panique. Vous pouvez éviter cette pénalité.

En fonction de l’âge

La minoration de 10 % s’applique dans la limite de 67 ans. Si vous demandez votre retraite après cet âge, vous n’êtes pas concerné. Si vous la demandez moins de 3 ans avant cet âge, elle sera supprimée à 67 ans.

Si vous êtes né avant le 1er janvier 1957, vous ne subirez pas de minoration temporaire, quelle que soit la date de votre départ en retraite.

Si  vous remplissiez les conditions pour obtenir votre retraite de base au plus tard le 1er janvier 2019, votre retraite Agirc-Arrco ne sera pas non plus minorée, quelle que soit la date de votre départ.

 

Selon le moment de votre départ

Si vous décalez le point de départ de votre retraite complémentaire un an après la date à laquelle vous remplissez les conditions pour bénéficier d’une retraite de base à taux plein, la minoration ne s’applique pas.

A savoir: si vous décalez le point de départ de votre pension Agirc-Arrco de 2 ans, vous avez droit à un bonus de 10 % sur votre retraite complémentaire pendant 1 an. Le bonus est de 20 % (toujours pendant 1 an) si vous le décalez de 3 ans (de 30 % en cas de report de 4 ans).

Si vous demandez votre retraite complémentaire sans remplir les conditions pour bénéficier d’une retraite de base à taux plein, votre pension subit, en règle générale, une minoration définitive (une décote calculée en fonction du nombre de trimestres manquants). Dans ce cas, la minoration temporaire n’est pas appliquée.

Selon le montant de vos revenus

Les retraités qui bénéficient de l’allocation de solidarité spécifique au moment de leur retraite ne sont pas concernés par le malus de 10 %.

Par ailleurs, la minoration temporaire ne s’applique pas à la retraite Agirc-Arrco des  retraités exonérés de CSG, c’est-à-dire à ceux qui touchent les pensions les plus modestes.

Lire: Qui peut-être exonéré de CSG en 2020?

A savoir : la minoration est de 5 % pendant 3 ans, au lieu de 10 %, pour les retraités assujettis à la CSG au taux réduit de 3,8 %.

Vous êtes dans une situation particulière

Vous êtes exonéré de la minoration temporaire si :

vous subissez une incapacité permanente partielle de 20 % ou plus (ou plusieurs incapacités dont la somme atteint 20 %) à la suite d’un accident de travail ou d’une maladie professionnelle ;

- vous obtenez votre retraite comme travailleur handicapé (possible à partir de 55 ans) avec une incapacité permanente de 50 % au moins ;

- vous obtenez votre retraite au titre de l’inaptitude au travail ;

vous percevez, avant votre départ en retraite, une pension d’invalidité.

A savoir : la minoration ne s’applique pas non plus si vous êtes bénéficiaire de l’allocation amiante ou mineur de fond.

Vous accompagnez des proches

Vous n’êtes pas concerné par le dispositif de minoration temporaire si :

- vous obtenez votre retraite au titre de parent d’enfant handicapé (retraite à taux plein à 65 ans) ;

- vous obtenez votre retraite au titre d’aidant familial (retraite à taux plein à 65 ans) 

Source : Murielle Hamm, notre temps.com

Tag(s) : #France

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :