Gabon : Les retraités favorables dans leur grande majorité au versement trimestriel des pensions

La mise en place du paiement trimestriel des pensions de retraite par la la Caisse nationale de sécurité sociale (CNSS) avait suscité une vague de mécontentement qui semble peu à peu se dissiper. 

Depuis le 15 mai, le siège de la Caisse nationale de sécurité sociale (CNSS) accueille chaque jour des dizaines de retraités. Tous se disent favorables au versement trimestriel de leurs pensions.

« Trois mois, c’est long. Mais ça nous oblige à bien gérer et surtout à épargner pour réaliser des projets, chose impossible avec le paiement mensuel de la pension. C’est la même somme certes. Mais c’est psychologique. Quand on touche l’argent régulièrement, on a plutôt tendance à le dépenser », confie l’un d’entre eux, originaire du Woleu-Ntem mais vivant à Libreville depuis 50 ans.

Le Code de Sécurité sociale dispose que les pensions et rentes sont payées chaque trimestre. Or, en 2014, l’ancienne équipe dirigeante de la CNSS avait décidé de passer à un paiement mensuel, sans modification préalable de la Loi n°6/75 du 25 novembre 1975 par le législateur. De fait, le système mis en oeuvre ces dernières années étaient illégale.

Si la CNSS souhaite aujourd’hui revenir au paiement trimestriel, c’est dans un souci de bonne gestion pour que sa trésorerie ne soit pas dans le rouge du fait du décalage entre le recouvrement des charges auprès des entreprises ou de l’Etat et le versement des pensions aux bénéficiaires, le Gabon ayant un système de retraites par répartition.

« La CNSS a pris cette décision à cause du contexte économique actuel. Si elle continue avec le paiement mensuel, elle risque de mettre la clé sous la porte. Je préfère donc attendre trois mois et toucher ma pension, plutôt que de risquer de ne plus rien avoir du tout », déclare un autre retraité originaire de Port-Gentil.

En réalité, seule une minorité conteste le retour à la trimestrialisation. « Il s’agit d’un collectif d’une centaine de retraités tout au plus », renseigne un cadre de la CNSS qui fait observer que les 4000 retraités catégorisés comme grabataires (ceux qui sont frappés d’une incapacité d’au moins 75%), sur un total de 30 000 affiliés à la Caisse, ne sont pas concernés par la mesure. « Leurs pensions continueront à être versées chaque mois », rappelle-t-il.

« Le retour à la trimestrialisation du paiement des pensions n’a pas pour but de sanctionner les retraités. Il vise à permettre à la CNSS d’être en capacité de mieux gérer sa trésorerie afin de pouvoir garantir le paiement effectif et pérenne des pensions», ajoute ce cadre.

 

Source : Albertine Ondo, lalibreville.com

Tag(s) : #Gabon
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :