France : Retraites: pour maintenir l'âge de départ à 62 ans, Lagarde propose de passer à la semaine de 37 heures

Pour le président de l'UDI, un passage à la semaine de 37 heures permettrait de garder le système des retraites à l'équilibre tout en maintenant un départ à 62 ans.

Travailler plus pour... partir plus tôt à la retraite. Telle est l'«idée» de Jean-Christophe Lagarde, le président de l'UDI, pour garder le système des retraites à l'équilibre tout en maintenant l'âge de départ à 62 ans. Invité mardi matin sur Sud Radio, il a développé : «Depuis vingt ans, trente ans, le sujet est : “est-ce qu'on recule l'âge où l'on part en retraite?” On est passé de 60 à 62 ans, c'est ce qui fait que le régime est équilibré aujourd'hui, c'est grâce à M. Sarkozy. Aujourd'hui, avec M. Macron, on veut passer, avec l'âge pivot, de 62 à 64 ans», a-t-il rappelé. Avant de proposer : «Moi je dis que plutôt que reculer l'âge de la retraite, on ferait mieux, au lieu de travailler plus à la fin de sa vie professionnelle, de travailler plus tout au long de sa vie».
«20 à 25 minutes par jour, on ne voit pas la différence»

Le centriste détaille : «Si vous travaillez 37h à partir de 2022, c'est-à-dire 20 à 25 minutes de plus par jour, on peut garantir l'équilibre et le maintien de l'âge de départ à 62 ans», a-t-il assuré. «Je n'ai pas rencontré un seul français qui m'a dit “Non, je préfère rester à 35 heures et partir à 64 ans”. Encore ce week-end, tout le monde me disait “20 à 25 minutes par jour, on ne voit pas la différence”», a raconté le député de Seine-Saint-Denis.

Jean-Christophe Lagarde assume que sa proposition remette en cause la semaine des 35 heures - «pas un totem», selon lui - au risque de s'attirer les foudres de la gauche, très attachée à cette mesure. «Mes grands-parents travaillaient 40 heures par semaine, partaient à 65 ans et avaient une dizaine d'années de vie devant eux. Aujourd'hui, on travaille 35 heures par semaine, on part à 62 ans et on vit jusqu'à 85, 88 ans. Est-ce qu'on pense que c'est terrible comme acquis social de travailler 37 heures par semaine pour partir à 62 ans?», a-t-il interrogé. «Je trouve préférable de gagner deux ans de sa vie et de perdre vingt minutes par jour», a-t-il conclu.

Source : Pierre Lepelletier, lefigaro.fr

Tag(s) : #France
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :