Adeline Lorence, Capital

Adeline Lorence, Capital

Pour rattraper les sous-revalorisations des pensions depuis plusieurs années, 9 organisations nationales représentant les retraités demandent un coup de pouce exceptionnel de 100 euros.

Ils ne veulent pas être les oubliés des aides financières pendant cette crise sanitaire. Si des organisations représentant les retraités se félicitent que cette année, contrairement à la précédente, la retraite de base a été revalorisée par rapport à l’inflation quel que soit le niveau de revenu, ils estiment trop faible la hausse de 0,4%. “Cette augmentation n’est pas faramineuse par rapport à l’évolution des biens et des services”, relève Didier Hotte, secrétaire général-adjoint de l’union confédérale des retraités de Force ouvrière. Avec 8 autres organisations nationales de retraités, ils demandent le versement d’une aide exceptionnelle de 100 euros à tous les retraités.

Une requête qui commence à se faire doucement entendre. La pétition mise en ligne depuis novembre dernier a, ce jeudi 14 janvier, recueilli plus de 45.000 signatures. “Ces 100 euros représentent déjà beaucoup pour de nombreux retraités qui subissent depuis des années la baisse de leur pouvoir d’achat, revendique Jean-Pierre Floret de la CGT retraités. Chiffres à l’appui, il détaille les écarts qui se creusent depuis plusieurs années. “Entre le 1er juin 2008 et le 31 décembre 2019, les pensions ont augmenté de 8,8 % alors que, pendant la même période, les prix ont grimpé de 12,93%, le Smic de 20% et le salaire moyen de 22%”, liste-t-il. Pour éviter ce décrochage, les organisations demandent de revenir aux règles de revalorisation d’avant 1987, lorsque les pensions augmentaient en fonction du salaire moyen qui, en règle générale, évolue plus vite que l’inflation.

En raison de la situation sanitaire, aucune manifestation pour demander ce coup de pouce n’est prévue. Les représentants des retraités comptent donc pour le moment uniquement sur le nombre de signatures recueillies par leur pétition pour faire entendre leurs revendications auprès du gouvernement.

Source : Adeline Lorence, capital.fr

Tag(s) : #France
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :