Le Courrier du Sud

Le Courrier du Sud

La décision du gouvernement fédéral de verser 500 $ aux aînés de 75 ans et plus et de leur accorder une augmentation de 10 % de la pension de la Sécurité de la vieillesse a suscité du mécontentement. Plusieurs jugent le geste injuste et réclament que les gens profitent de la mesure dès 65 ans.  

Ministre des Aînés du Canada, Deb Schulte justifie le groupe d’âge ciblé en invoquant des raisons de santé. « À mesure qu’ils vieillissent, les aînés sont confrontés à de plus en plus de problèmes de santé. Leurs dépenses de santé augmentent en raison de maladies ou d’handicaps: en moyenne, les dépenses de santé des aînés de 80 ans et plus sont plus de 700 $ par an plus élevées que celles de 65 à 74 ans », indique-t-elle dans une lettre envoyée aux médias.

Elle fait valoir que peu de personnes travaillent au-delà de 75 ans, ce qui représente des revenus moindres.

Femmes

La ministre souligne aussi que « le décès des conjoints ajoute à la pression ». « Parmi les aînés, près de deux fois plus d’aînés de plus de 75 ans sont des veuves. Et avec les femmes qui vivent en moyenne plus longtemps que les hommes, il n’est pas étonnant que beaucoup de femmes âgées sombrent dans la pauvreté après avoir perdu leur partenaire de vie », exprime-t-elle.

Paiement

Les personnes âgées de 75 ans et plus à compter de juin 2022 recevront en août de cette année le paiement unique de 500 $.

L’augmentation de la pension de 10 % sera versée à partir de juillet 2022. « Cela représente 766 $ au cours de la première année pour les retraités qui reçoivent la totalité des prestations et renforcera la sécurité financière de 3,3 millions d’aînés », détaille la ministre Schulte.

Source : lecourrierdusud.ca

Tag(s) : #Canada
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :